Acteur reconnu de l’accompagnement des collectivités, H3O structure son offre à leur intention. Sur un constat : il est urgent de nourrir la capacité d’évolution de ces structures et de leurs équipes. L’objectif est de libérer le potentiel d’efficacité, de déminer des situations difficiles pour les équipes, voire de souffrance personnelle pour les cadres, susceptibles d’entraver leurs missions de service public ! Jean-François Hervouet* (Transitions Publiques) et Laurent Ouvrard (H3O Conseil et Formation) croisent leurs regards sur le sujet.

On parle depuis longtemps de la mutation que vit le secteur public. Comment abordez- vous le sujet ?

Les mots peinent à décrire les profonds changements qui affectent les collectivités. Faisant face à des mutations d’ordre sociétal, économique, technologique, environnemental ou réglementaire, le changement est tout simplement devenu leur quotidien. Et on ne peut plus croire à une situation de transition qui aurait vocation à prendre fin demain. Désormais, les équipes des collectivités et de leurs satellites, et par extension celles de l’ensemble des organismes partenaires des politiques publiques, sont entrées dans un système fait d’évolutions multiples, parallèles et successives. Ce sont de vrais défis qu’il leur faut relever, obligeant à développer à la fois les compétences individuelles et les capacités collectives de leurs organisations.

Est-ce d’abord un enjeu de savoir-faire ou une question d’organisation ?

Il en va naturellement un peu des deux ! Connaissant cet univers de l’intérieur, nous témoignons qu’il y existe des trésors de compétences, mais aussi qu’ils ne sont pas forcément exploités. Nous observons également les volontés d’évolution et les grandes dynamiques qui sont à l’œuvre, mais en même temps la difficulté à injecter ce mouvement dans le réel. Il y manque souvent le partage du sens, un langage commun, des référentiels reconnus qui créeraient la cohésion. Pour autant, en proposant d’intervenir sur ces sujets aux côtés des collectivités, nous avons l’assurance d’avancer sur un sol fécond. De nombreux changements sont en germe, mais il faut déclencher une concrétisation des progrès, et surtout leur partage.

Dans votre constat vous pointez de potentielles situations de souffrance…

En effet, face à la contrainte budgétaire et à des évolutions institutionnelles exigeantes, les équipes sont souvent perdues, la crainte du changement surgit, les structures se bloquent, et la situation devient globalement anxiogène, y compris pour les cadres. Comment peuvent-ils absorber toutes ces contraintes, intégrer des sujets souvent techniquement lourds, porter les projets, mobiliser leurs équipes, inventer de nouvelles façons de travailler… s’ils ne sont pas eux-mêmes dans une dynamique de changement, s’ils n’en perçoivent pas eux-mêmes les bénéfices pour leur travail ? C’est pour cela que nous en appelons à « ré-enchanter » le métier de cadres en collectivité à qui on doit redonner les moyens et le plaisir de « faire » et de « faire-ensemble ».

Les collectivités ont déjà commencé à se mettre en mouvement. Quelle approche nouvelle leur apportez-vous ?

La limite est souvent de réussir à bousculer les habitudes tout en préservant le sens du service public… au moment où on le réinterroge avec de nouvelles organisations ! À notre sens, il faut revenir à l’essentiel, en pariant sur l’intelligence, individuelle et collective, et en intensifiant la transversalité. Notre intervention consiste ainsi à rendre autonomes et performants les cadres, et plus globalement les services des collectivités. Nous souhaitons créer des parcours sur-mesure, adaptés au cas spécifique de chaque collectivité, qui peuvent articuler conseil, formation et coaching… pour aller vers une organisation « auto-apprenante ». L’objectif est d’associer et de responsabiliser les managers face aux changements à mener, d’aider à la déclinaison opérationnelle des stratégies, de favoriser les apprentissages en situation de travail, de développer les coopérations entre services et entre territoires, de valoriser l’évaluation et spécifiquement l’auto-évaluation… Nous intervenons ainsi pour créer les conditions favorables à l’autonomie et à la performance dans la conduite du changement, en travaillant à la fois sur le management, l’organisation et le territoire.

 


UNE LARGE PALETTE DE SOLUTIONS ET D’OUTILS

L’offre management et l’expertise croisées de H3O et Transitions Publiques composent une large palette de solutions, dans notre logique d’« innov’action ». De nombreuses pistes peuvent être explorées : de l’accompagnement opérationnel des transformations (conseil, apport méthodologique et/ou coaching des managers, déclinaison des plans d’action, décloisonnement, évaluations…) jusqu’à l’appui temporaire d’un manager de transition, en passant par des formations « manager dans un contexte de changement » adaptées aux différents échelons de la chaîne managériale. De la même façon, nous savons animer des ateliers de codéveloppement, ou intervenir par des mises en situation sous la forme d’ateliers d’expression théâtrale qui déclenchent de nouvelles dynamiques individuelles ou collectives.


 

*Jean-François Hervouët est fort de 17 ans d’expérience dans l’environnement public, parapublic, associatif, d’abord dans des fonctions de direction et de management, puis en tant que consultant sur le pilotage stratégique et financier, l’organisation et les process.

 


Propos recueillis par Philippe Le Boulanger, Rue Prémion.